mardi 29 mars 2016

PhonePlay

Couverture PhonePlay

Auteur : Morgane Bicail
Éditeur : Michel Lafon
Parution : 14 janvier 2016
Pages : 349
Genre : Jeunesse, Contemporain
Age : à partir de 15 ans 



Synopsis 


Dans un lycée d’Oxford, un garçon de terminale s’amuse à draguer des filles par textos et à les faire tomber amoureuses de lui. Il leur promet une chose : si l’une d’elles découvre qui il est, il lui appartiendra et devra réaliser toutes ses volontés. Mais jusque-là, aucune n’est parvenue à deviner son identité. Un soir, ce séducteur en série envoie un message à Alyssa, une fille de première, à qui il n’a jamais parlé : « Si tu découvres qui je suis, je serai à toi. » Que se passe-t-il lorsqu’un inconnu vous propose de jouer à un jeu mystérieux ? Et jusqu’où ira Alyssa pour réussir à le démasquer ?


Mon avis



Alors PhonePlay j'en ais beaucoup entendu parler lors de sa sortie, tout le monde semblait enthousiaste après leur lecture et j'ai été intriguée. A la base cette histoire fut écrite sur le site Wattpad, pour ceux qui ne connaissent pas c'est un site où l'on peut partager ses histoires, lire les romans d'autres personnes... Morgane Bicail n'a que 15 ans et j'applaudis grandement son travail, à son âge j'étais incapable de monter une histoire et encore aujourd'hui d'ailleurs

Oui mais voilà après ma lecture je suis ressortie très mitigée. Le thème était très prometteur, un mystérieux inconnu contacte Alyssa et lui propose de jouer à un petit jeu, trouver son identité, par le biais d'sms, et il sera à elle. 
L'histoire s'annonçait pas mal mais j'ai trouvé qu'il manquait des choses, certaines situations ou éléments n'étaient pas assez développés ou poussés au maximum. Sans entrer dans les détails pour ne pas spoiler j'ai trouvé la fin facile sans anicroches, je m'attendais à une certaine rébellion d'un personnage mais non pouf ! il n’apparaît pas à la fin, ne fait pas de difficultés... Ça aurait je trouve apporté un peu de piment dans le récit, dommage...

Néanmoins, même si je n'ai pas été transportée par l'histoire, je met de l'eau dans mon vin, j'aime beaucoup le format d'écriture par SMS ou mail dans les récit, j'ai l'impression d'entrer dans le quotidien voir même l'intimité des personnages. L'écriture est simple et se lit très vite, sans être péjorative on reconnait la jeunesse de l'auteure dans les phrases utilisées, ce qui marche bien étant donné que les narrateurs sont des adolescents.

De plus l'intrigue de l'identité du mystérieux inconnu m'a quand même titillé, j'avais une hypothèse depuis le début qui s'est révélée à moitié vraie. Enfin je peux pas en dire plus mais celle qui ont lu le livre peuvent comprendre.

Parlons un peu des personnages, d'abord Alyssa, jeune fille bien sous tout rapport, élève modèle, qui une fois la porte de sa chambre poussée, se "transforme" en rebelle qui fume des clopes et est partante pour toute les fêtes. Un peu naïve et tête brûlée, elle va d'ailleurs accepter, sans hésitation, de jouer à ce jeu un peu malsain sans penser aux risques qu'elle pourrait encourir. En gros c'est la plus grande peur de tout les parents, que son enfant commence une espèce de relation avec un inconnu dont il ne connait pas l'identité. Elle nous est présentée comme étant mature mais force est de constater que ce n'est pas du tout le cas. C'est l'ado cliché par excellence, "mes parents ne font pas attention à moi alors je fume...". Désolé mais c'est la vision que j'en ais.

Quand à "lui", comment dire, il m'a agacé avec ses "chérie", heureusement qu'on avait le droit à des chapitres avec son point de vue parce que sinon j'avais la vision d'un ado complètement imbu de lui même qui aime jouer avec les autres quitte à les faire souffrir.

 Pour finir, malgré quelques lacunes et idées non développées, ce roman a des points positifs et a su trouvé son public car il y a une grande partie de la blogosphère sous le charme. Je souhaite à Morgane Bicail une longue carrière dans l'écriture, je ne doute pas qu'elle s'améliora avec le temps et peaufinera son écriture. Une suite est actuellement disponible sur wattpad pour celles et ceux qui seraient intéressés. 

lundi 21 mars 2016

Nil

Couverture Nil, tome 1


Auteur : Lynne Matson
Éditeur : PKJ
Parution : 18 Février 2016
Pages : 456
Genre : Jeunesse, Science fiction
Age : à partir de 15 ans 





Synopsis



Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…



Mon avis 




Alors ce livre, dès sa sortie, je le voyais partout, couverture intrigante, résumé intrigant et un enthousiasme monstre parmi la blogosphère. Alors ni une ni deux je me suis dépêchée d'acquérir ce petit ovni.
Et je n'ai été nullement déçue !!

On commence direct l'histoire avec Charley, qui au bout de quelques pages, se fait mystérieusement happer par une espèce de chatoiement et se retrouve complètement nue sur une île. Nullement découragée, elle entreprend de survivre sur cette île et s'aperçoit vite qu'elle n'est pas seule. Elle rencontre Thad et d'autres "survivants" qui se sont organisés en communauté dans l'attente de pouvoir s'enfuir. Charley apprend alors qu'elle se trouve sur Nil, une mystérieuse île inconnue de tous, qu'il est possible de partir d'ici, si on attrape une espèce de porte qui n’apparaît qu'une fois par jour, n'importe où dans l'île et pour une seule personne seulement. Tout cela avant d'atteindre les 1 an de présence sur l'île sinon on meurt. Finger in the nose !


J'ai tout de suite aimé le personnage de Charley, elle est courageuse, intelligente, elle n'attend pas qu'on lui donne les réponses mais fait ses propres déductions. Elle ne baisse pas les bras et ne perd pas son humour malgré l'épée de Damoclès qui se trouve au dessus de sa tête et celle de ses amis (l'épisode de la chèvre au début m'a fait sourire). On sens très vite qu'elle est prête à tout pour comprendre Nil et s'en sortir. Elle va d'ailleurs se montrer bien meilleur que certains arrivés avant elle.

Thad c'est l'incarnation du chevalier servant par excellence. Il se dévoue corps et âme pour la cité et pour Charley. C'est généralement le genre de personnage qui m'énerve dans les romans mais là il  m'est apparu très sympathique.

Je me suis attachée aussi aux autres personnages comme Nathalie, Rives, Jason... Ils ont chacun leur rôle propre et leur caractère et je les aimé tout de suite.


J'ai tout de suite été prise dans l'histoire, même si l'action n'est pas à fond non stop, la tension est là notamment dans la symbolique des jours qu'ils restent à chacun. Ce décompte permanent, nous rappelle constamment que le temps est compté, que pour certains il ne reste qu'un mois ou une semaine. On tremble pour eux, on a peur qu'ils n'y arrivent pas. A chaque porte apparente, j'étais en stress total qu'importe qui courait après, j'avais envie que tous puissent y arriver. J'avoue qu'à la fin du livre, je ne pouvais plus lâcher le bouquin, il fallait que je sache, il fallait qu'ils y arrivent, je courais avec eux, j'étais démoralisée quand la porte disparaissait avant qu'ils ne l'atteignent. L'attente était insoutenable ! Je me suis posée pleins de questions sur le pourquoi de Nil et j'avoue être resté sur ma fin sur certains points.

Un petit bémol que j'émettrais sur l'histoire, c'est le manque pour moi d'outsiders. Le principe de la Cité ne t'oblige pas à intégrer obligatoirement la communauté et tu peux faire cavalier seul si tu le souhaite. Sur ce principe j'aurais aimé trouvé une communauté rivale ou alors des électrons libres plus présent dans l'histoire pour pimenter un peu tout ça même si les survivants sont bien occupés avec la recherche des portes et les bêtes sauvages.

De plus la fin n'apporte pas toute les réponses, c'est frustrant et il m'a été difficile de ne pas savoir le devenir de certains personnages secondaires auxquels je me suis attachée. Mais ça s'était avant de savoir qu'il y avait un tome 2 et je comprends mieux que certains secrets soient préservés. 

C'est Lundi, que lisez vous ? [9]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.


Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?



Ce que j'ai lu la semaine passée :




Couverture #EnjoyMarieCouverture Red Queen, tome 2 : Glass SwordCouverture Nil, tome 1


J'ai été particulièrement productive la semaine dernière, l'homme étant parti en Chine, je me suis retrouvée en tête à tête avec mes livres et je n'ai fait que lire, lire et lire.

Alors commençons par #EnjoyMarie de Marie Lopez qu'une collègue m'a prêté et qui a été lu en une journée. Clairement je ne suis pas la cible et la partie hors conseil m'a vite tapée sur les nerfs mais je ne doute pas que ce livre trouve son public.

Ensuite je me suis lancée dans la suite de Red Queen : Glass sword de Victoria Aveyard, que j'attendais impatiemment, je n'en dirais pas plus, allez voir mon avis ici.

J'ai enchainé direct avec Nil de Lynne Matson, dont je n'arrêtais pas d'entendre des avis positifs. Du coup je n'ai pas été déçue. C'est haletant du début jusqu'à la fin ! Chronique à venir.

J'ai lu également PhonePlay de Morgane Bicail, un roman qui se lit vite. Un bon concept mais pour moi, il manque quelques développements et quelques éléments.Chronique à venir.

Et pour finir la semaine une suite de manga, un shojo très midinette mais j'assume totalement He is a beast de Saki Aikawa. Je ferais d'ailleurs une présentation de ce manga bientôt pour étoffer ma rubrique manga. 



Ce que je lis en ce moment :



Couverture L'héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle
L'héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle

Méropée Malo




Pour Assia, une nouvelle vie commence ! Assia, dix-neuf ans et bac en poche, rentre chez elle après des années en pension. Mais il n’y a personne pour l’attendre et elle apprend que toute sa famille est morte. La voilà seule au monde… La jeune fille découvre alors qu’elle est l’héritière d’une lignée de sorcières. Elle va devoir apprendre à manier ses nouveaux pouvoirs avec pour unique professeur un vieux grimoire, puisque sa mère n’est plus là. Assia n’est pas du genre à se laisser abattre : elle surmontera toutes les épreuves et éclaircira les circonstances qui ont mené à la mort des siens, parole de sorcière !




Ce que je vais lire ensuite ?



Couverture Audrey retrouvée




mardi 15 mars 2016

Red Queen tome 2 : Glass Sword

Couverture Red Queen, tome 2 : Glass Sword

Auteur : Victoria Aveyard
Éditeur JC Lattès
Collection : MSK
Parution : 10 Février 2016
Pages : 472
Genre : Jeunesse, Dystopie, Fantasy
Age : à partir de 15 ans 



Synopsis


Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l'argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l'électricité. Pour les dirigeants de Norta, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre.
Alors qu'elle fuit la famille royale et Maven, le prince qui l'a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n'est pas seule. D'autres Rouges, comme elle, cachent l'étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l'aube, plus rapide qu'un éclair d argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours.
Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix.


Mon avis 



J'avais eu un énorme coup de cœur pour le tome 1 et j'attendais avec impatience la sortie de ce tome 2. Je me suis littéralement jetée dessus et il m'a fallu tout mon self-control pour ne pas le lire directement et finir ma lecture en cours.

Grosse appréhension d'ailleurs, j'avais tellement aimé le tome 1 que j'attendais beaucoup de celui-ci. J'avoue avoir un avis mitigé. Je ne dis pas que j'ai détesté, au contraire mais il y a quelques points que je n'ai pas apprécié durant ma lecture.

Tout d'abord, j'ai trouvé que le début de l'histoire était très long et lent. On retrouve Mare, Cal et la garde écarlate, là où on les avait laissé à la fin du tome 1, fuyant Maven et encore sous le choc de la trahison. Et cette fin avait tellement été un coup de poing dans le bide que ça été dur de revenir à une histoire moins rapide et moins spectaculaire. Et c'est logique, affaiblie Mare ne peut pas se lancer direct dans la bataille, elle a une mission : retrouver les sangs neufs comme elle grâce à la liste de Julian et les sauver de Maven. 
Du coup s'en suit une bonne partie du bouquin sur la recherche des sangs neufs et j'avoue que je suis pas entrée complètement dans l’histoire, à part au moment des confrontations avec Maven que j'attendais avec impatience. Malgré tout cette phase de recrutement nous apporte de nouveaux personnages qui auront leur importance plus tard dans le récit.

Bon on va pas se mentir, le tome 2 est clairement plus sombre que le tome 1, et quand je dis clairement c'est CLAIREMENT ! Le sentiment principal du roman c'est la trahison ! Elle est partout et comme le dis si bien l'auteure "N'importe qui peut trahir n'importe qui !". Et Victoria a bien réussi à retranscrire cette atmosphère pesante et malsaine dans tout le roman. On se méfie de tout le monde et certains passages sont assez éprouvants et durs, on peut en ressortir choqué parfois. 

Le personnage de Mare devient moins attachant dans ce tome 2, volonté sans doute de l'auteure. La trahison de Maven et le fantôme du garçon qu'il prétendait être, la hante et la change beaucoup. Elle se referme sur elle même, devient froide et se méfie de tout le monde même de sa famille. Elle repousse tout le monde, même nous lecteurs qui la trouvons moins attachante. Elle n'a qu'un seul objectif : les sangs neufs et c'est une vraie obsession qui parfois peut se révéler dangereuse pour ceux qui l'accompagne. 

Quand à Cal, il reste en retrait, blessé au plus profond de son âme, il reste effacé et mystérieux, on ne sait pas à quoi il pense et je pense qu'il ne sait pas lui même ce qu'il doit faire maintenant qu'il a tout perdu. Sa relation avec Mare est sur le fil du rasoir, ils ont besoin l'un de l'autre mais se font souffrir en même temps. C'est vraiment compliqué entre eux.

Malgré mes propos qui peuvent sembler négatif, j'ai apprécié ma lecture, après cette phase un peu longuet, tout s’enchaîne très vite et Victoria nous laisse dans une torture insoutenable avec cette fin WTF ! Comment on a pu en arriver là, à un moment tout se passer bien et bim ! prends toi ça dans la tronche et maintenant attends 1 an pour avoir des réponses. C'est vraiment cruel Madame Aveyard !

mercredi 9 mars 2016

Pas mon genre



Couverture Pas mon genre !

Auteur : Yatuu
Éditeur : Marabout
Collection : Marabulles
Parution : 2 septembre 2015
Pages : 128
Genre : BD, Humour
Age : à partir de 13 ans



Synopsis 



Une bande dessinée sur la théorie du genre, les clichés et les stéréotypes, expliquant qu'il n'est pas facile de trouver sa place dans la société en étant une jeune fille ou une jeune femme qui n'aime ni la mode, ni les poupées, ni la danse, ni la couleur rose.



 Mon avis 



Qu'il est souvent dur d'aller aux delà des clichés et des préjugés. Dernièrement je vois de plus en plus d'articles de femmes ou d'hommes parfois qui protestent contre le sexisme et cette image de la "vraie" femme. Alors je ne dis pas que c'est nouveau, mais j'avoue être plus sensible à ce sujet maintenant à mon âge et être plus attentive à ce qui se publie. 

Avec cette BD Yatuu, revient sur des stéréotypes qu'on nous inculque dès l'enfance et casse les clichés qui circulent sur les femmes. Parce que c'est bien connu une femme c'est bon qu'à faire la cuisine, à mettre des robes, à n'aimer que les films d'amour et le rose, son seul objectif c'est se marier et avoir des enfants.... 
Et bien NON ! Grande nouvelle ça existe des femmes qui ne se maquillent pas, qui n'aiment pas les mioches et qui préfèrent se faire un bon film de zombies plutôt que regardaient les téléfilms d'M6 l'après-midi et qui se portent très bien et sont bien dans leur peau !

Afficher l'image d'origine


Par le biais de souvenirs d'enfance (les jouets spécials filles, les vêtements...), d'exemples au quotidien (le tarif différents des rasoirs pour hommes et pour femmes, la question sur les enfants...), elle nous montre l'absurdité des mentalités d'aujourd'hui et d'hier. C'est parfois un peu caricaturale à mon goût au risque de tomber là encore dans le cliché. On peut représenter toutes les facettes du "sexisme" et du "féminisme" sans pour autant être tout noir ou tout blanc. Il existe des femmes qui se pomponnent pendant des heures et qui aiment le foot !


Afficher l'image d'origine



Je me suis retrouvée dans plusieurs cas et j'ai bien ri sur certaines histoires. Le dessin de Yatuu est simple et efficace. Et grâce à cette BD, elle fait passer un vrai message. En espérant en faire réagir et réfléchir plus d'un ou plus d'une. Parce qu'il faut le dire aussi les stéréotypes et les préjugés ne sont pas systématiquement véhiculés par les hommes, j'en entends parfois de bien belles dites par ma mère.  

N'hésitez pas à aller faire un tour sur son blog ici, y a du strip sympa ! ^^


lundi 7 mars 2016

C'est Lundi, que lisez vous ? [8]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.


Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?



Ce que j'ai lu la semaine passée :


Couverture Le feu secret, tome 1




Je n'ai pas été très productive cette semaine, avec la période des vacances et tout et tout, j'ai pris du retard sur pas mal de choses. Je n'ai donc lu qu'un livre à savoir le feu secret de C.J Daugherty et Carina Rozenfeld. J'ai bien aimé ma lecture et je lirais la suite bien volontiers


Ce que je lis en ce moment :




Couverture Red Queen, tome 2 : Glass Sword

Red Queen, tome 2 : Glass Sword


Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l'argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l'électricité. Pour les dirigeants de Norta, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre.
Alors qu'elle fuit la famille royale et Maven, le prince qui l'a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n'est pas seule. D'autres Rouges, comme elle, cachent l'étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l'aube, plus rapide qu'un éclair d argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours.
Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix.




Couverture La Cité des Ténèbres, tome 3 : Le Miroir mortel / The Mortal Instruments, tome 3 : La Cité de Verre

The Mortal Instruments, tome 3 : La Cité de Verre



La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Citée de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger... Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?






Ce que je vais lire ensuite ?


Couverture Nil, tome 1






vendredi 4 mars 2016

Le feu secret

Couverture Le feu secret, tome 1

Auteur : C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld
Éditeur : Robert Laffont
Collection : R
Parution : 12 novembre 2015
Pages : 474
Genre : Jeunesse, Fantastique
Age : à partir de 14 ans 



Synopsis


Une guerre contre le destin.
Une course contre le temps.

Taylor Montclair, une fille tout ce qu'il y a de plus normal, mène une vie sans histoire dans la petite ville de Woodbury, en Angleterre. Sacha Winters, un ténébreux garçon nimbé de mystère, habite à Paris.
Alors que Taylor est impatiente d'intégrer l'université d'Oxford, Sacha, lui, se contrefiche des études... et pour cause : il connaît la date exacte de sa mort, et celle-ci approche à grands pas.
La mort de Sacha entraînera la réalisation d'une prophétie ancestrale qui plongera le monde dans le chaos.
Taylor est la seule qui puisse le sauver. Mais ni elle ni lui ne le savent : ils ne se sont jamais rencontrés.
Une mer et plusieurs centaines de kilomètres les séparent. Des puissances démoniaques sont prêtes à tout pour empêcher leur alliance. Ils ont huit semaines pour se trouver et vaincre le destin.
Le compte à rebours commence maintenant.


Mon avis 


Cela faisait un moment que je voyais ce bouquin partout, sur la blogosphère, twitter...  et l'idée d'une écriture à quatre mains par deux auteures de nationalités différentes m'a rendue curieuse

Du fait des deux nationalités des auteures, l'histoire se passe entre deux pays, la France où l'on suit Sacha et l'Angleterre où vit Taylor. Sacha est un parisien qui a délaissé ces études et qui vit en marche de la société après la révélation sur la malédiction qui frappe sa famille. Sa malédiction ? il ne peut pas mourir, pratique quand on se jette du haut d'un immeuble pour un pari, beaucoup moins quand on sait que notre vie s'arrêtera à 18 ans. 
De l'autre côté de la Manche, il y a Taylor, élève studieuse qui rêve que d’Oxford mais sujette à des maux de tête de plus en plus violents.
Ces deux personnages que tout opposent, et qui auraient peu de chances de se rencontrer un jour, vont par le biais de leur professeur prendre contact et découvrir un peu plus tard que leurs destins sont liés.

J'ai tout de suite accrochée avec Taylor, son côté sérieux, amoureuse des bouquins, genre fille modèle mais qui avec l'influence imperceptible de Sacha, va évoluer de manière progressive et réaliste.
J'ai eu plus de mal au début avec Sacha, son côté auto-destructeur et je-m'en-foutiste ne m'a pas plus du tout. Toute la partie avec Antoine n'apportait pas grand chose à mon goût et c'est ce que j'ai le moins aimé dans le roman. Malgré tout, mon ressentiment à son égard s'est amélioré quand il commence enfin à faire bouger les choses et se décide à combattre cette malédiction. Là encore l'influence de Taylor y joue beaucoup.

C'est là que le travail des auteures est bien fait, car leur personnages sont opposés mais complémentaires, ils galèrent un peu séparément mais ensemble ils font une équipe d'enfer. Ils s'influencent mutuellement.

Je découvre ces deux auteures pour la première fois, je n'ais jamais lu de livres d'elles auparavant et je trouve leur association plutôt pas mal. Ça marche bien, on n'arrive pas à différencier les styles d'écritures, c'est fluide et je me demande encore qui a écrit quoi ?
J'ai trouvé que l'histoire a été longue à se mettre en place, enfin plutôt l'action, on en apprends beaucoup au début sur Taylor et Sacha, leur mode de vie, leur amis, leur passé et c'est très intéressant, mais l'action vient un peu tard à mon goût. On se pose pas mal de questions sur la malédiction et on a pas les réponses tout de suite, ce qui est logique mais frustrant, les "méchants" arrivent à la fin et sont peu présents dans le récit.
Néanmoins, c'est un bon préambule au tome 2, une fois que l'action est en place, ça s'enchaîne très vite, on est vite entraîné dans la course de nos deux héros. Une histoire passionnante et assez addictive, qui laisse présager d'une suite encore plus palpitante.